La pleine conscience peut nous aider à devenir un mangeur plus intuitif !

Home » Comportement alimentaire » La pleine conscience peut nous aider à devenir un mangeur plus intuitif !

Avez vous remarqué que vous ne pensez qu’à ça ? En fait, faire un régime amène souvent à un comportement obsessionnel avec les aliments. Notre tête n’a plus d’espace mental pour autre chose…Notre disque dure est rempli. On décide de faire abstraction des ses sensations de faim et de satiété, de ses goûts et préférences. Plutôt, on se met à encadrer son alimentation avec des règles strictes et même se raconter des histoires que tel ou tel aliment est plus savoureux qu’un autre, etc. Et surtout, il faut s’assurer de ne pas flancher et de tenir nos règles afin de ne pas perdre le contrôle en ressentant l’angoisse, la peine, nos tracas et ne penser qu’à une chose : maigrir. Et il suffit d’être dans un état plus vulnérable un jour et se laisser tenter par une petite quantité d’aliment interdit pour sombrer dans la perte de contrôle.

 Pour en finir avec ses obsessions, il faut accepter de se redonner de l’espace mental qu’on peut retrouver par la pratique de la méditation en pleine conscience. Acceptez de retrouver son poids naturel et cessez de se battre pour atteindre un poids qui ne correspond pas à notre physionomie, bagage génétique et histoire de vie. Aussi, apprendre à accepter nos émotions et qui l’on est vraiment et cesser de montrer une image de soi qui ne correspond pas à nous profondément. Apprendre à faire confiance que ce que l’on est profondément est légitime et a le droit d’exister tel que l’on est.

Les approches basées sur la pleine conscience sont de plus en plus reconnues par plusieurs chercheurs pour leur efficacité démontrées dans les problèmes de dysrégulation, comme dans l’anxiété, la dépression et les addictions en lien avec la dépendance à la nourriture.

Ce qu’on appelle la méditation en pleine conscience est en fait un ensemble de techniques empruntées au bouddhisme. Cette pratique consiste à regarder les choses telles qu’elles sont, sans jugement de valeur. On focalise délibérément son attention sur les événements physiques et mentaux qui se déroulent dans le moment présent. On observe donc ses sensations physiques, les pensées qui nous viennent, les émotions, sans chercher à agir sur elles, à exercer un contrôle. On privilégie le mode « être » au détriment du mode « faire », qui est notre tendance habituelle.

La pleine conscience a fait son entrée dans la médecine occidentale grâce au Pr. Jon Kabbat Zinn, qui a développé un programme de réduction du stress fondé sur la méditation en pleine conscience (programme de Mindfulness Behavior Stress Reduction ou MBSR) et fondé une clinique de réduction du stress en 1979.

Accepter les choses telles qu’elles sont, nos pensées, nos émotions, ce qui se passe dans notre corps. Nous voulons trop souvent que cela se passe comme nous voulons ! Nous voulons que le corps maigrisse, et nous sommes prêts à lui faire subir toutes les violences pour cela. Nous voulons manger ce que nous pensons qu’il faut manger si on veut maigrir, ou ce que les nutritionnistes nous disent de manger, et nous sommes prêts à contrecarrer nos tendances naturelles pour cela.

 Qu’est-ce que manger en pleine conscience?

  • Manger en pleine conscience c’est se permettre et se mettre dans des conditions favorables à la conscience de l’acte alimentaire dans son ensemble;
  • Manger en pleine conscience, c’est manger parce que nous éprouvons une vraie faim pour de vrais aliments;
  • Manger en pleine conscience c’est reconnaitre et accepter que je mange plus ou trop parce que j’ai besoin de m’apaiser par la nourriture.

Or, pour être un mangeur plus intuitif, une personne doit :

  • Apprendre à être plus conscient de son rythme, de l’ouverture à la nouveauté et de ses sens (ouïe, vue, odorat, goût, bruit et texture), de soi et de l‘influence de son environnement ;
  • Passer par l’acceptation de son corps. Sortir d’une relation conflictuelle, dans laquelle on veut le contrôler et le forcer à se soumettre à notre volonté pour maigrir. Valorisez son corps pour ses capacités afin d’accomplir des choses meilleures avec sa vie ;
  • Ne pas baser son alimentation sur des plans alimentaires, sur des règles, sur les bons et les mauvais aliments ou sur toutes sortes d’informations non validés. Plutôt faire des choix sur ses goûts, ses préférences, ses signaux de faim et de satiété et surtout de développer et cultiver le plaisir de manger ;
  • Apprendre à ne pas manger pour des raisons émotionnelles, environnementales ou sociales. Apprendre à reconnaître toutes les relations émotionnelles, environnementales et culturelles que nous entretenons avec la nourriture et trouver le moyen de mieux gérer nos émotions font partie du processus. La pleine conscience est tout à fait pertinente à cette étape ;
  • Apprendre à interpréter les signaux du corps, les envies et la faim, et à y répondre de façon saine, positive et réconfortante. Ne pas attendre d’être affamé ou attendre l’heure exacte pour manger.

N’oubliez pas que c’est une pratique au quotidien. Vous devez exercer vos muscles pour qu’ils deviennent plus fort…

Josée Guérin, Dt.P., B.Sc. Nutrition, psychothérapeute

Pour plus d’informations sur la pleine conscience, appelez une professionnelle de la Clinique psychoalimentaire : (514) 507-9456 ou écrivez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saviez-vous?

Un trouble de comportement alimentaire gâche littéralement une vie.

Êtes-vous aux prises avec la boulimie, l'anorexie, l'hyperphagie ou l'orthorexie?

Si OUI, écrivez-nous et décrivez ce que vous vivez. Nous pouvons vous aider.


Voici deux indices susceptibles de devenir un trouble alimentaire :

Évitez-vous de manger quand vous avez faim?

Avoir fait des excès alimentaires au cours desquels vous pensiez ne pas pouvoir vous arrêter?

Si OUI, complétez notre petit TEST DE DÉPISTAGE ou contactez-nous.


Le désir de bien manger peut devenir une obsession

Cette obsession s'appelle l'orthorexie et ce trouble alimentaire est à la source de plusieurs comportements envahissants.

Écrivez-nous, pour obtenir plus d'informations sur les problèmes et sur les symptômes de l'orthorexie.

Joignez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre courriel (obligatoire)

Sujet

Votre message