Troubles alimentaires

troubles alimentaires

Même si on n’a pas un trouble alimentaire diagnostiqué, la relation que nous entretenons avec la nourriture n’est pas toujours simple. De plus, nous sommes bombardés par d’innombrables conseils, souvent contradictoires, pour « bien » manger. Combien de fois dans votre vie nous sommes-nous imposé des privations ou avons-nous mis en place des interdits afin de contrôler notre poids ? Les régimes amaigrissants favorisent la restriction, qui engendre un jour ou l’autre des pertes de contrôle alimentaire. Ces pertes entraînent des prises de poids qui, elles, font parfois sombrer vers un trouble alimentaire plus sévère. On est donc clairement dans un cercle vicieux ! Pour en sortir, une « réadaptation » alimentaire devient alors nécessaire et parfois psychologique.

Dans la nouvelle nomenclature officielle du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V), on décrit maintenant sous la rubrique troubles des conduites alimentaires trois entités cliniques différentes, l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie boulimique. À celles-ci s’ajoute une troisième entité, présentée dans les termes de Trouble des conduites alimentaires non spécifié se caractérisent par le fait qu’ils ne répondent pas à tous les critères établis pour définir l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie boulimique.

Les troubles alimentaires comprennent donc différents degrés de gravité, certains étant classés, d’autres ne l’étant pas. On sait qu’ils sont trop souvent le résultat d’une piètre estime de soi, d’un sentiment d’impuissance ou d’inaptitude. De plus, ils relèvent fréquemment de problèmes familiaux ou peuvent encore résulter de mauvaises habitudes alimentaires. « Mieux vaut consulter plus tôt que trop tard ! » On peut affirmer qu’aujourd’hui 10%  des adolescentes et des jeunes femmes sont aux prises avec une problématique anorexique, boulimique ou atypique.

 

Saviez-vous?

Un trouble de comportement alimentaire gâche littéralement une vie.

Êtes-vous aux prises avec la boulimie, l'anorexie, l'hyperphagie ou l'orthorexie?

Si OUI, écrivez-nous et décrivez ce que vous vivez. Nous pouvons vous aider.


Voici deux indices susceptibles de devenir un trouble alimentaire :

Évitez-vous de manger quand vous avez faim?

Avoir fait des excès alimentaires au cours desquels vous pensiez ne pas pouvoir vous arrêter?

Si OUI, complétez notre petit TEST DE DÉPISTAGE ou contactez-nous.


Le désir de bien manger peut devenir une obsession

Cette obsession s'appelle l'orthorexie et ce trouble alimentaire est à la source de plusieurs comportements envahissants.

Écrivez-nous, pour obtenir plus d'informations sur les problèmes et sur les symptômes de l'orthorexie.

Joignez-nous

Votre nom (obligatoire)

Votre courriel (obligatoire)

Sujet

Votre message